Propolis son histoire

Connue depuis plus de 3 000 ans, la Propolis a toujours été utilisée par l’Homme

Les Egyptiens utilisaient déjà la propolis pour les onguents et les rituels de momification. Elle empêchait la putréfaction des cadavres, c’est pour cette raison que les momies sont intactes aujourd’hui.

Les Grecs et les Romains, l’appréciaient pour ses propriétés antiseptiques et cicatrisantes

Propolis sur un bourgeon.

Propolis qu'est-ce que c'est ?

La propolis est une résine végétale récoltée par les abeilles présente sur les conifères, certains bourgeons, et les jeunes branches de cerisiers, de peupliers, de bouleaux, saules, frênes, marronniers et de sapins. Elle est utilisée par les abeilles pour assainir et protéger la ruche des microbes, champignons, et autres moisissures, en agissant comme un véritable désinfectant naturel.

Rôle de la propolis pour les abeilles

La Propolis, comme tous les produits de la ruche est indispensable à la vie et au bon développement des abeilles.

En tapissant l’intérieur de la ruche, la propolis empêche le développement microbien, c’est pour les abeilles un antiseptique naturel et efficace pour assainir la ruche.

La propolis est aussi précieuse pour bloquer la putréfaction des intrus, qui, éliminés par nos précieuses travailleuses ailées, s’immiscent dans la ruche pour piller leur délicieux miel.

La propolis sert aussi de mastic pour boucher les trous et les fissures qui endommagent l’étanchéité thermique et hydrométrique de la ruche.

On retrouve également de la propolis dans les alvéoles contenant les oeufs, créant un milieu stérile pour le bon développement des futures abeilles.

Pour toutes ces raisons, il est indispensable, comme pour le miel, de récolter avec éthique et vigilance accrue la propolis, pour ne pas risquer de fragiliser la colonie.

Propolis déposée par les abeilles sur les têtes de cadres, dans la ruche.

 

Comment se récolte la propolis ?

Récolte et préparation de la Propolis par l’apiculteur :

Nous récupérons la propolis récoltée par les abeilles par grattage tout au long de l’année et sur les grilles à Propolis préalablement introduites dans les ruches.

Nous réalisons une teinture mère en faisant macérer la Propolis dans du propylène glycol à l’abri de la lumière, pendant 21 jours en remuant régulièrement.

Le propylène glycol est un diol, sans alcool, ayant de nombreux usages agro pharmaceutiques.

Le mélange est ensuite filtré pour ne garder que l’extrait de propolis actif.

Comme le miel, la qualité de la propolis dépend de son environnement.

Il existe aussi d’autres méthodes plus rapides, qui consistent à plonger la Propolis dans de l’eau chauffée aux alentours de 65°C. Cependant comme pour le miel il est préférable de ne pas la chauffer pour éviter son altération.

Composition

Même si la composition de la propolis peut changer en fonction des végétaux, on retrouve :

  • Des résines : 50-55 %
  • De la cire : 30-40 %
  • Des huiles essentielles : 5-10 %
  • Des pollens : 5 %
  • Des matières minérales et organiques : 5 %.

 

La Propolis est composée d’environ 300 composés, parmi ces principes actifs on retrouve, des flavonoïdes, des oligo-éléments, des vitamines, des acides organiques, et des acides phénoliques, dont l’acide caféique, et l’acide férulique, qui ont des propriétés antibactériennes et antifongiques qui aident à lutter contre les pathogènes dans la ruche.

(source Wikipedia)

Pourquoi la propolis est un allié pour la santé ?

Même si la propolis n’est pas un médicament, grâce à sa richesse en composés nutritifs, la littérature scientifique présente la propolis comme un complément alimentaire, immunostomulant, antimicrobien, anti-inflammatoire, …,  antitussif.

Immunostimulant : le phénéthylester de l’acide caféique est un composé organique naturellement présent dans toutes les plantes, il favorise la stimulation des défenses de l’organisme en augmentant la production d’anticorps et de lymphocytes pour se défendre contre les agressions extérieures de type bactéries, virus et champignons.

Antimicrobienne : les flavonoïdes,  sont des métabolites secondaires des plantes vasculaires, découverts en 1936 par Albert Szent-Györgyi, qui a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1937.

Ces composés suscitent un grand intérêt pour leurs propriétés antibactériennesantiviralesanti-inflammatoiresanti-tumorales et leurs activités antioxydantes qui font l’objet d’études in vitro et épidémiologiques.

Anti-inflammatoire, antitussif : les flavonoïdes, les acides caféiques, et à l’acide férulique, ont une action sur les inflammations causées par les infections de l’appareil respiratoire et de la sphère ORL.

L’OMS a ajouté l’utilisation de la propolis dans son programme nutrition et santé. 

Utilisation

Notre extrait de propolis est sans alcool, il peut être utilisé en cure préventive, comme complément alimentaire, à raison de 20 gouttes par jour, pendant 3 à 4 semaines.

20 gouttes diluées dans un verre d’eau, avec une cuillère de miel, ou sur un morceau de sucre. L’idéal serait de faire 1 à 2 fois par année, pour les grands changements de saison.

La propolis n’est pas conseillée chez les femmes enceintes, allaitantes, et les jeunes enfants.

De plus, pour tout autre utilisation merci de vous référer aux conseils de votre médecin.

Propriétés

Dans l’attente d’un avis médical, je vous propose de faire vos propres recherches, sur la propolis et je partage volontiers, différentes sources sur les questions les plus fréquentes.

Par exemple, Françoise Sauvager Docteur en pharmacie et chercheuse au laboratoire de microbiologie de la faculté de pharmacie de Rennes, et le Professeur Henry Joyeux, sont connus pour leurs travaux et recherches sur la propolis.

Il suffit de cliquer sur les liens en bleu, qui pour la plupart ont été publié dans des revues médicales.