Le bonbon

Ce miel crémeux et gourmand est un cadeau de la nature. Il doit sa couleur blanche nacrée, son goût si beurré, aux conditions météorologiques chaotiques du printemps. Les violents orages, fin mars-début avril, ont d’abord éclaté les fleurs et privé les abeilles de leur source principale de nectar. Le thermomètre est ensuite monté en flèche et le colza a poussé d’un seul coup. De violents coups de vents sont finalement venusa souffler toutes les fleurs qui restaient. Conséquence : les abeilles n’avaient pas assez à manger. J’ai donc décidé de repousser la récolte de deux semaines, afin de ne pas les priver de nourriture. J’ai été récompensée de ma bonne action avec ce miel exceptionnel, car rare. Il se déguste à la cuillère. Un peu comme un bonbon…